Le poulailler

Le grand saut dans le monde de la parentalité…

Que se passe-t-il après la découverte d’une grossesse ?
Bonne question… car il n’y a pas de notice après le test ! C’est vrai quoi ! On se sent un peu c*** ! Euh on fait quoi maintenant que c’est positif, c’est quoi la suite, c’est quoi les prochaines étapes ? On a bien vérifié sur la notice et il n’y a rien ! 🙂
Tout simplement, nous entrons de plein pied dans le monde de la parentalité et de la petite enfance.
Et je pense qu’à l’époque je ne me rendais pas compte du tourbillon dans lequel nous allions tomber.

Mais heureusement on n’est jamais vraiment seule et j’ai envie de commencer à vous parler du partage d’expériences dans mon entourage proche.
J’ai eu la chance de tomber enceinte la même année que 3 autres amies.
Nous partagions nos bonheurs, nos douleurs, l’état d’avancement des préparatifs de l’arrivée de nos bébés : Tu as acheté quoi ? Combien de pyjamas en taille naissance ? Est ce qu’il bouge beaucoup ? Tu as des envies particulières ? On met quoi dans la valise pour la maternité ? Tu as pris combien de kilos ?
Encore une fois c’est un monde que je découvrais et savoir que d’autres futures mamans avaient les mêmes angoisses et ressentaient les mêmes bonheurs, ça m’aidait pour tenir dans les moments difficiles et à me réjouir encore plus quand tout allait bien.
Car la grossesse est loin d’être un long fleuve tranquille ! Certes c’est merveilleux de porter la vie, mais ça peut faire mal, très mal, ça peut rendre malade, très malade, ça fatigue et les hormones peuvent nous faire faire un peu n’importe quoi… Elles prennent possession de notre corps et de notre esprit ! J’ai eu des phases où je ne me reconnaissais vraiment pas, je me suis fait peur…et accessoirement j’ai fait peur à papa poule hihihi. Heureusement que ça n’a pas duré longtemps… !

Le tourbillon de la maternité se poursuit avec les cours de préparation à l’accouchement. J’ai eu la chance de tomber sur une sage femme juste parfaite. Le bon ton, les bonnes valeurs, le respect, la patience, bref une perle !
Toutes les étapes de préparation se sont faites en douceur, sans pression. Exactement ce dont j’avais besoin.
On a découpé toutes les étapes de l’accouchement pour dédramatiser et surtout comprendre ce qui allait se passer pour notre bébé et pour moi.
On a parlé rythme du bébé, pourquoi est ce primordial de le respecter.
On a parlé humeur du bébé, comment essayer de décrypter ses demandes.
On a parlé de l’allaitement pour celles qui souhaitaient allaiter. Aucun jugement sur ce point, chacune était libre de choisir comment elle souhaitait nourrir son bébé. Nous avons respecté et discuté de tous les points de vus.
Ces cours nous ont permis d’avancer petit à petit sur le chemin de la parentalité, dans l’intérêt du bébé mais aussi pour que les parents se sentent bien et le plus à l’aise possible dans ce nouveau futur rôle.
Papa poule a bien sûr participé à tous les cours. Je dis bien participer car il ne s’est pas contenté de venir et d’écouter en mode je suis là car je n’ai pas le choix ! Il a posé des questions, plus que moi, il a répondu à des questions, il a partagé ses émotions, bref le papa investi et curieux que toutes les futures mères rêvent d’avoir !

Les livres et les magazines ont également été d’un grand secours. Des informations claires, précises, pratiques, parfait !
J’ai eu la chance que Papa poule m’offre the incontournable de l’éducation : Laurence Pernoud, J’élève mon enfant, édition 2015-2016. On le feuillette en fonction des questions que nous rencontrons au quotidien. Il est très pratique et plutôt rassurant.

SONY DSC

Enfin, je voulais parler de la toile !
Le monde de la maternité sur internet est un monde rempli de conseils, de recommandations, de témoignages, d’informations plus ou moins bonnes, de grandes vérités, de grandes et graves bêtises, …
Il faut faire le tri c’est vrai, mais une fois ce tri fait, je me suis nourrie de tout ce dont je pouvais me nourrir et j’ai pris mes habitudes sur les blogs, les sites d’information sur l’évolution de notre bébé dans mon ventre, ou sur les évolutions de mon corps :
– Côté bébé à 16 semaines il est censé avoir quoi, peser combien, mesurer combien, il a la taille de quel fruit ou de quel légume (oui c’est drôle de s’imaginer avec une orange dans le ventre… !)…
– Côté maman, à 6 mois je suis censée avoir pris combien de kilos (blague), quels symptômes je suis censée ressentir, qu’est-ce que je suis censée faire endurer à papa poule côté sautes d’humeur, …

J’ai adoré regarder les vidéos sur le site doctissimo et suivre les étapes de la grossesse.

Toutes ces informations peuvent paraitre inutiles mais encore une fois elles participent à réaliser et à visualiser cette crevette qui se formait en moi. J’en avais besoin.
Et puis ça nous aidait aussi à relativiser : c’est normal que ce mois-ci je pleure ou que je ris sans vraie raison, c’est normal que je vomisse, c’est normal que je mange plus car mon bébé est en pic de croissance, …
Pendant cette période si particulière, et même après, on a besoin de comparer pour se rassurer.

Côté blog, je n’étais pas une grande accro pendant ma grossesse. J’ai commencé à en consulter davantage après la naissance de la crevette.
Mon préféré, Maman Louve. Je me suis surprise à attendre les articles dans lesquels je me reconnaissais dans le ton, l’humour, les humeurs et la douceur.

Concernant les forums, j’avoue ne pas avoir été farfouillé dans ce coin-là. Trop peur des fausses informations et de découvrir que ma fille avait 2 estomacs et 2 cerveaux (blague).
Mais je respecte tout à fait celles qui ont besoin de partager sur des sujets très précis.

J’ai évidemment téléchargé des applications sur mon portable. Ma préférée : My Little Baby avec pleins de conseils tout au long de la grossesse.

Internet est donc un puit sans fond d’informations et de bonnes intentions, au sein duquel il faut trier, ranger et catégoriser pour pouvoir y trouver un véritable intérêt.

Tout ça pour dire MERCI mes amies, merci ma super sage femme, merci internet, sans vous cette immersion dans le monde de la maternité aurait été beaucoup plus laborieuse.
Certes aujourd’hui nous sommes seuls à bord avec papa poule pour élever notre crevette, mais nous avons été et nous sommes encore si bien accompagnés !

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply