On n'est pas que des parents

Mon amour du sud

Mes grands-parents paternels sont nés dans le sud. Mon père est né à Aix en Provence.
Depuis que je suis toute petite j’ai la chance de pouvoir partir en vacances dans cette magnifique région qu’est la Provence Alpes Côte d’Azur grâce à mes grands-parents.

Ces derniers ont acheté une maison entre Aix et Marseille pour accueillir toute la famille. Nous nous y retrouvons tous les étés. J’ai des souvenirs merveilleux dans cette maison et j’espère que ma fille en aura à son tour.

Je veux lui faire partager le bonheur de lézarder au bord de la piscine en respirant les bonnes odeurs de la cuisine de ma grand-mère qui nous concocte des tomates et des courgettes farcies pour le déjeuner, des pains bagnats pour le goûter ou de la socca maison pour l’apéro. Sans oublier les barbecues inimitables de son grand-père, alias Titou.
Je veux qu’elle découvre les joies de siroter un jus de fruits les pieds dans l’eau, en refaisant le monde avec ses cousins, ses oncles et tantes et ses grands-parents.
Je veux qu’elle fasse des parties de pétanque endiablées et qu’elle triche pour gagner comme sa mère ! hihihihi
Je veux qu’elle crie, qu’elle fasse la folle, et qu’elle s’amuse dans la piscine avec ses cousins, comme nous l’avons fait pendant des années.
Je veux qu’on aille se promener dans la colline derrière la maison main dans la main, à l’affut du moindre bruit et du moindre signe d’un possible sanglier qui n’aurait rien de mieux à faire que de nous charger ! Si si !
Je veux qu’elle fasse la sieste à l’ombre des chênes dans le hamac au son des cigales et des grillons.
Je veux qu’elle joue au tennis avec ses grands-parents.
Je veux prendre le temps de flâner avec elle dans les marchés provençaux à sentir l’odeur des melons et des pastèques gorgés de sucre.
Je veux qu’elle parte à l’assaut de la Sainte Victoire, et qu’elle découvre avec émotion la grotte de Marie Madeleine et sa fraicheur bienfaitrice dans les failles de la Sainte Baume.
Je veux lui faire découvrir les villes de Saint Maximin, Marseille et Aix si chères à mon cœur.
Je veux qu’elle se sente aussi bien que moi dans cette région car peut être qu’un jour nous nous y installerons…
Et surtout je veux qu’elle aime cette maison aussi fort que je l’aime.

Et comme si nous n’étions pas assez chanceux, nous pouvons partir nous ressourcer au bord de la mer toute l’année à Menton, la ville des citrons (avé l’accent svp !).


Menton est une ville tellement belle et ensoleillée. Quelque soit le mois dans l’année le soleil est là pour nous accompagner.
Ma fille a déjà eu la chance de découvrir cette ville plusieurs fois : dans mon ventre, à 2 mois, à 9 mois, et à 12 mois.
Encore une fois j’ai hâte de lui faire goûter la pichade, la pissaladière, la socca, les beignets de courgettes, les barbajuans,…autant de plats et de saveurs qui ont bercés mon enfance. J’ai déjà initié papa poule qui est déjà plein d’amour pour cette ville et ses spécialités culinaires. Il pourrait manger de la pissaladière matin, midi et soir !
L’été dernier notre crevette a pu s’abîmer les pieds sur les galets de la plage.
Elle a parcouru la rue piétonne dans sa poussette et dans nos bras.
Nous sommes montés à pieds faire un coucou à son arrière grand-père sur les hauteurs de Menton…
Comme j’aurai aimé qu’il la voit parcourir cette ville, sa ville… comme j’aurai aimé qu’il lui fasse découvrir à ma place toutes les odeurs, toutes les saveurs, tous les bonheurs qu’offre cette ville.
Mais je ferai de mon mieux pour transmettre mon amour du pays des citrons à ma fille et à mes enfants, plus tard, comme l’ont fait mes grands-parents et mes parents avec nous.

Vous l’aurez compris, mon amour pour le sud est avant tout un amour pour ma famille et pour les souvenirs que j’ai la chance d’avoir. Tous ces moments inoubliables donnent à cette région une valeur inestimable.
Je ne remercierais jamais assez mes grands-parents et mes parents qui ont contribué à rendre notre enfance merveilleuse en nous créant des souvenirs au goût de soleil, de socca, de cigales, de rires et surtout d’amour, qui nous aident à tenir quand il fait gris dans notre quotidien parisien.

Merci.

Je vous aime.

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply