La vie du Poulailler Le poulailler

Le point de départ…

Je pense que le 1er article est le plus difficile à écrire. On veut en dire beaucoup mais il ne faut pas s’éparpiller et faire fuir les lecteurs/trices qui auraient la gentillesse de venir faire un tour par ici.
Quel sujet aborder ? Comment vous intéresser sans vous ennuyer… ? Dur dur !
Et puis ma principale source d’inspiration, ma crevette, a répondu à cette interrogation : j’ai entendu dans le couloir LE fameux « Maaaaaaaamaaaan !!! ».
Ce petit mot est sorti pour la 1ère fois de sa bouche à 8 mois… Maman pas peu fière ! (euh je précise que son 1er mot était évidemment papa hein…A 7 mois. Mais bon c’est VACHEMENT plus facile à dire!)

Je pense qu’on ne peut pas oublier la première fois que notre progéniture nous appelle (enfin) « Maman » ou « Papa ».
2 petits mots tout simple et pourtant tellement magiques, tellement remplis de sens.
…Maman et Papa…

Maman… Forcément ce petit mot me ramène quelques mois en arrière, quand j’ai appris que j’étais enceinte et que j’allais devenir MAMAN.
Ce test fait seule dans les WC en revenant d’un WE en amoureux à Varsovie, juste pour être sure que je n’étais PAS enceinte…
Je pense que vous pouvez imaginer le choc/bonheur que nous avons ressenti. Et la tête de papa poule quand je l’ai réveillé en lui montrant le test de grossesse positif… Hein ? Quoi ? T’es sure ?
Ni une ni deux il est parti acheter un autre test pour confirmer et voir depuis combien de temps j’étais enceinte.
3 semaines.
Et là tu commences à calculer et à te remémorer les soirées où tu as bu ces dernières semaines, 1 ou 2 bières ?
3 semaines à vivre comme si de rien n’était, à prendre des apéros, à ne pas me ménager, à marcher et marcher dans les rues de Varsovie dans le froid et sous la pluie avec papa poule, à porter des cartons pour notre déménagement à 2 sans savoir que nous étions déjà 3, à manger des sushis, de la viande crue, bref à vivre comme s’il ne se passait rien dans mon ventre…
3 semaines à vivre sans savoir que notre crevette faisait déjà partie de notre vie.
Mais aussi 3 dernières semaines vécues dans l’insouciance et l’inconscience que notre vie allait à tout jamais basculer.
A peine avons-nous déménagé, à peine avons-nous commencé à nous projeter dans cette nouvelle vie à 2 que nous avons appris que notre duo serait bientôt un trio !

Et donc forcément 1ers angoisses de parents : ai-je abîmé notre bébé pendant ces 3 dernières semaines ?!
Prise de sang, 1er rdv chez la gynéco, notre bébé va bien. Ok.
Et nous ? Complétement déboussolés mais tellement heureux car ce bébé est un petit miracle, notre miracle, le miracle de notre amour. Cette crevette est et sera pour toujours le bébé de l’amour.

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply